association des salles de garde des internes des hopitaux de paris: une histoire des IHP Les femmes à l'Internat

Plan du Site
Vos Salles de Garde
histoire de l'Internat
Les photos de l'Internat
Le Bal de l'Internat
Quoi de neuf sur le site
Les Liens du Plaisir des Dieux
Moteur de Recherche

  Admission des femmes

  au concours de l'Internat

contribution bienvenue
infos, photos, documents
Nous Ecrire

Hopital Tenon

retour
 

 

Assistance publique hopitaux de Paris
RAC / CS 1871
RAC / CS 1879
RAC / CS 1881
RAC / CS 1884
RAC / CS 1885
femmes internes internat hopitaux de paris
15/03/1884
Gil Blas
courrier 1884
les femmes et l'internat des hopitaux de paris
femmes internes des hopitaux de paris
Septembre 1884
Lettre du Dr L.
30 /09/1884
La croix
Octobre 1885
Le cri du peuple
02/02/1885
La croix
21/10/1885
20 / 08 / 1885
Le Matin
6 /02/ 1885
Le Petit journal
Femmes Internes Internat hopitaux paris
04/02/1885
Gil Blas
1893

courrier 1884

L'original est conservé au service des archives de l'AP- HP.

 

Monsieur le Directeur Général

Par votre lettre du 29 courant vous m'avez fait l'honneur de m'informer que mon nom étant sorti de l'urne j'étais appelé à faire partie du Jury de Concours de l'Internat des Hôpitaux lequel doit s'ouvrir le 8 décembre prochain.

Avant de vous donner mon adhésion, je tiens à vous informer, Monsieur le Directeur général que si je suis disposé à remplir mes devoirs de médecins des hôpitaux, toutefois je désire y mettre une restriction formelle, c'est qu'il n'y aura aucune femme inscrite sur la liste des candidats que j'aurai à juger au concours qui va s'ouvrir.

Je vous prie en même temps de bien vouloir remarquer que j'ai déjà cette année formulé mon opinion à ce sujet, et protesté avec plusieurs de mes collègues contre l'intrusion des femmes, dans le corps de Santé des Hôpitaux.

Je considère cette intrusion comme une oeuvre contre nature, qui blesse toutes les susceptibilités du sens moral, en même temps qu'elle est irréalisable dans la pratique nosocomiale et attentatoire à la dignité de l'institution de l'Internat des Hôpitaux dont nous sommes les soutiens naturels.

Vous voudrez bien admettre que ce n'est pas le moment de me déjuger et d'agir en contradiction avec mon opinion préalablement exprimée.

En conséquence, si cette innovation en application, je vous prie de ne pas compter sur mon concours pour la légitimer, et d'agréer dès maintenant ma récusation comme membre du Jury de l'Internat.

Veuillez agréer Monsieur le Directeur Général l'expression de ma considération la plus distinguée.

Dr L.

retour
top